header logo

Mesopotamia le nouvel album de Dengê Dînan est enfin devenu réalité.

La Mésopotamie, c'est le lieu mythique où notre musique prend sa source........La Mésopotamie est aussi la mère de civilisations innombrables.... d'orient et d'occident. La Mésopotamie, c'est le croissant fertile, le pays entre deux fleuves, une région aujourd'hui ravagée par la guerre et la barbarie...d'orient et d'occident.

Les chansons qui composent cet album sont pour la plupart des compositions originales qui ne font jamais réfèrence directe à l'actualité...mais sont très actuelles par leur résonnance thématique:

Gülüm Sebebi Ömrüm est une chanson d'amour  désanchantée... "La grenade est dégoupillée, je peux exploser à tout instant, mon cœur est sous couvre-feu mon âme est prise en otage. Je ne compte plus le nombre de tes adieux et de tes retours....Gülüm..aie pitié de mon cœur."

Kendal est une chanson écrite par Faruk Aras le beau-frère de Mahir pour son fils Kendal.  Ici le père, en exil, déclare son amour à son fils et se charge de lui enseigner sa langue et sa culture pour qu'il n'oublie pas d'où il vient.

Xevn évoque métaphoriquement la situation du Kurdistan (La belle enchaînée). "Cette nuit j'ai rêvé d'une belle, enchaînée , elle criait au secours, dénonçant les occupants qui dévastent son  corps, son cœur. Cette nuit j'ai rêvé d'une belle...".

Kegomai la seule reprise de l'album, est une chanson grecque, tirée du film Rembetiko, qui évoque à la fois les brûlures de la guerre et celle de l'amour trahi, ....

Hasbihal évoque des fantômes et des esprits frappeurs qui reviennent hanter les vivants....  au moyen d'un saz....

Kiş Kiş Cinler interroge sur l'état du monde......nos vies sont remplies d'informations, de pensées que nous n'avons pas choisies...nous sommes manipulés par des forces destructrices...

c'est une invitation à se battre pour les chasser de notre esprit..peu importe le nom qu'on leur donne.....

Mesopotamian Cowboy....des « cow-boys » de Mésopotamie?...en fait il s'agit d'une chanson  qui pose une question à propos de l'exode des campagnes, des villages...."Où sont passés vos chanteurs, conteurs, où est passée la jeunesse? Réponse : "Ils sont partis dans la direction du soleil, à la recherche de la liberté"
Mais le refrain rappelle tout de même que les premiers "cowboys" viennent  de Mésopotamie!

Notre musique n'est pas le fruit d'un effort intellectuel, elle est largement intuitive..  elle est  également une invitation  aux  artistes de ce monde à  se rencontrer et  revisiter leurs cultures réciproques...il n'est plus trop question de style ou d'influence mais de partage.